Permaculture pour les nuls, et si on jardinait ensemble ?

Permaculture pour les nuls, et si on jardinait ensemble ?

Des jardins partagés pour cultiver l'espoir d'un monde meilleur

Depuis quelques temps, la permaculture est au goût du jour.  La permaQUOI ?  Mais si vous savez, cette façon de cultiver naturellement en reproduisant les mécanismes de la nature (bye bye les intrants chimiques). 

“Faire des butes, jardiner en lasagnes…”, au premier abord il peut sembler difficile de s’approprier les concepts et techniques de permaculture. Et si jardiner tous ensemble était la solution ? 

 

Un peu partout fleurissent des jardins partagés. Il n’est pas rare d’en croiser aux abords des villes. Ces jardins d’un nouveau genre remplacent les jardins ouvriers. Ceux-ci sont davantage ouverts sur le collectif.

L’alimentation joue un rôle essentiel dans notre vie quotidienne. De nos jours, nous avons perdu notre capacité à produire notre alimentation. On nous a tellement rendu dépendants des supermarchés que nous ne savons même pas cultiver des légumes (sérieusement, qui sait comment pousse un artichaut ?).

Se lancer seul pour cultiver un potager n’est pas toujours réjouissant et, lorsque l’on habite en ville, il peut être difficile de trouver l’espace … J’ai une bonne nouvelle pour vous, il existe une solution : les jardins partagés !

Pendant mon aventure, j’ai rencontré de nombreux jardins partagés. Je pense notamment aux jardins partagés de Cugnaux (près de Toulouse), à ceux du parc Monlong et au jardin partagé de Quétigny. Tous étaient gérés selon les principes de la permaculture.

Chaque jardin
est unique

Qu’il soit dans un parc, un quartier ou au pied d’un immeuble, un jardin partagé est avant tout le fruit d’un collectif !

Ainsi, son fonctionnement, son agencement, le calendrier des animations … tout est défini par le collectif de jardiniers. 

Ceux-sont eux également, qui font le choix de disposer de parcelles communes ; de parcelles communes et individuelles ; voire de parcelles uniquement individuelles.

L’unicité d’un jardin tient en la richesse du collectif. C’est un lieu d’émerveillement qui évolue au fil des saisons. Les couleurs, les formes, les senteurs du jardin évoluent au fil des saisons. En même temps, les liens évoluent également, tissant bien souvent des relations amicales entre les jardinier-e-s.

jardins partagés permaculture

A Artigues-Près-Bordeaux,
la mixité sociale bourgeonne au Jardin d'Emerveille

jardins partagés permaculture

Depuis bientôt un an, la commune dans laquelle je vis a lancé un projet de jardin partagé et pédagogique. Après plusieurs réunions publiques, le collectif s’est constitué et, accompagnés de la SCOP Saluterre, nous avons planté ce jardin.

Construire ensemble

Un travail de concertation mené par la Ville et la SCOP Saluterre a permis de mobiliser les habitants autour de la création d’un jardin partagé et pédagogique. Les jardins partagés permettent de rassembler des personnes venant de tous horizons. Dans notre cas, nous avons une mixité sociale très riche : des jeunes, des moins jeunes; des adolescents en difficultés; des personnes en situation de handicap; des demandeurs d’asile … Bref, une véritable richesse humaine ! D’ailleurs, notre plus jeune jardinier a 3 mois (si si, je vous assure que c’est vrai!) et le plus ancien a … ans (je garde cela secret pour éviter les représailles 😉 )

On y fait quoi au juste ?

C’est vrai, qu’est-ce qu’on fait de beau dans un jardin partagé ? 

Comme dans tous les jardins du monde, on y cultive des légumes, des fruits, des fleurs … Jusque là, vous me suivez ? Ce qui est exceptionnel dans un jardin partagé, c’est que ce que l’on cultive n’a pas toujours la forme de fleurs, de légumes… mais a une saveur inestimable : la solidarité, l’amitié, le partage et bien d’autres belles valeurs !

Cependant, avant de cultiver, il faut construire les aménagements du jardin, déterminer les zones de cultures, les haies, penser à l’accès à l’eau, au rangement des outils… Dans notre cas, nous avons été accompagnés par SaluTerre et tous ensemble nous avons réalisé différents chantiers participatifs !

jardins partagés permaculture
jardins partagés permaculture
jardins partagés permaculture

On y apprend à cultiver dans le respect de l’environnement. Au début, on est perdu, on ne connaît même pas les noms des légumes qu’on a planté, on sait à peine les reconnaître… Mais cela ne nous empêche pas de les cuisiner ! Grâce à l’expérience des jardiniers les plus expérimentés, on apprend des techniques de jardinage pour préserver les ressources en eau, éviter les mauvaises surprises… On apprend même des recettes de peinture écologique, la classe non ? Et bien-sûr, on savoure les petits plats préparés par d’autres jardiniers et parfois, on cuisine les récoltes ensemble.

Le jardin partagé est une école pour tous les âges; une école de la vie où chacun apprend au fil des saisons et des années. Et oui, jardiner s’apprend toute la vie ! Cultiver un jardin partagé permet de questionner notre alimentation, de se la réapproprier. Au fil des apprentissages, notre réflexion murît et nos habitudes enracinées évoluent. 

A mes yeux, les jardins partagés sont des actes politiques ; un moyen de lutte contre le dérèglement climatique, un exemple d’agriculture urbaine et un moyen de préserver la biodiversité.

Envie de rejoindre un jardin partagé
ou d'en créer un ?

Vous êtes un(e) habitant(e), une association et vous désirez créer un jardin partagé dans votre commune ? Rapprochez-vous des élu-e-s de la commune, discutez-en autour de vous pour constituer un premier collectif et rapprochez-vous de SaluTerre. Cette SCOP créée des jardins partagés en France depuis 1983. Leur expertise technique et humaine vous accompagnera dans le déploiement de votre projet 🙂

Pour rejoindre un jardin partagé existant, certains sites internet comme http://jardins-partages.org/, référencent ces derniers.

Rassurez-vous, pas besoin d’avoir la main verte pour jardiner ! Tout s’apprend, on apprend même à apprécier les petites “bêbêtes” du sol (et même a les vénérer quand on sait le travail incommensurable qu’elles réalisent).

"Les jardins sont un formidable terreau pour rendre la ville moins hostile et pour développer les valeurs d'entraide et de solidarité qui ont tendance à se diluer, voire à se perdre, dans le minéral urbain. "

Livre "Jardins partagés"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *