Voyager en zéro déchet, c’est possible ?

Voyager en zéro déchet, c’est possible ?

Depuis plus d’un an, j’ai adopté un mode de vie zéro déchet et je me suis lancée le défi de le maintenir pendant cette aventure !

L'important c'est l'anticipation

Faire ses courses en zéro déchet est une habitude à prendre … Et je reconnais que lorsque l’on ne connaît pas une ville, il est difficile de trouver une épicerie en vrac … En réalité, il existe un site génialissimeeee qui référence tous les magasins et épiceries vrac de France ! Si si, je vous assure ! Ce site c’est Cartovrac, mon meilleur ami depuis le début de l’aventure. Grâce à lui, j’ai pu trouver facilement ce dont j’avais besoin, un peu partout, chez les petits producteurs, commerçants …

Globalement dans les grandes villes, aucune difficulté à trouver un magasin en vrac. En campagne, c’est autre chose. C’est là que l’anticipation joue un rôle important ! Mon astuce ? Transporter 3kg de nourriture dans mes sacoches quand cela était possible.

Concrètement, comment je fais ?

🍞 Pour le pain, je donne le sac à pain en boulangerie ✅
🥜 Pour les féculents, légumineuses … j’utilise des sacs en coton ✅
🍓 Pour les fruits et légumes, je privilégie toujours les petits producteurs, que je trouve facilement sur ma route. Pour les fruits, je me régale avec les arbres fruitiers le long des routes. Sinon, je profite des marchés et des bennes des supermarchés pour récupérer les invendus … ✅
🧀 De temps en temps, je prends du fromage, directement à la coupe, de préférence chez le producteur ! Tout ça directement dans le tuptup’ en verre !

💧Sans compter sur les gourdes pour m’hydrater, c’est la base ! Je trouve de l’eau un peu partout, et je n’hésite pas à aller demander à des habitants ou des restaurants, jusqu’à présent personne n’a refusé de remplir mes gourdes d’eau 😜 Aussi glauque que cela puisse paraître, j’ai visité beaucoup de cimetières pour aller me servir en eau potable.

🍵 Le petit plus : un mug ! Quand j’ai envie d’un café, d’une tisane ou autre ! En plus, il a une attache mousqueton, hyper pratique !
➡️ Un cabas, et l’affaire est dans le sac 😎

Le plus difficile finalement, reste de cuisiner avec une mini popotte et de rester patient (même quand on a la dalle) !

voyager zéro déchet
cuisine zéro déchet voyage

Petite salade de quinoa, sur son lit de lentilles corail accompagné de graines et d’oignon.

cuisine zéro déchet voyage

Encore une salade de quinoa (j’adore ça), lentilles corail (rapide à cuire), olives, féta et oignon rouge. Un délice !

Exemple de glanage dans les poubelles d’un centre commercial. Au menu, 1kg de carottes bio superemballées, un artichaut, un poivron. La benne était pleine mais je n’ai pris que ce dont j’avais besoin.

Exemple de glanage à la fin d’un marché. 

Bon alors, voyager en zéro déchet, c'est possible ou pas ?

En toute honnêteté, je ne suis pas parvenue à faire ce voyage 100% zéro déchet. En effet, il arrivait parfois qu’en pleine campagne je sois à cours de fromage, que mon tuptup’ était sale (pas facile de trouver un point d’eau pour le laver) et donc d’acheter du fromage emballé… Malgré tout, je reste fière d’avoir fait cette aventure avec si peu de déchets ! Et oui, c’est de l’organisation quand même. Il faut recharger les sacs assez souvent pour éviter de transporter 3kg de nourriture dans les sacoches !

Alors oui, voyager en (presque) zéro déchet c’est possible

 

“Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas” 👌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *